dimanche 2 mai 2010

Le Feng Shui de la Forme dans nos positionnements quotidiens :

Les 4 situations d’un bestiaire symbolique déséquilibré :

L’absence de Tortue, qui génère un sentiment d’insécurité et/ou de nervosité :
se retrouve lorsque nous avons le dos « à découvert », par exemple :
- dans un canapé non adossé à un mur,
- sur une chaise de bureau avec une assise loin d’un mur,
- dans un lit dont la tête serait « flottante ».
Un fauteuil placé au milieu d’une pièce ne sera pas problématique, si son assise est haute et protège tout le dos.

L'absence de Dragon, qui coupe la source de la lucidité et de la sérénité :
se présente lorsque notre gauche n’a aucun appui physique (accoudoir) ou visuel (meuble haut, plante,…) sur lequel se reposer.

L’absence de Tigre, qui génère un sentiment de vulnérabilité :
se présente lorsque notre droite n’a aucun appui physique (accoudoir) ou visuel (meuble bas, plante,…) sur lequel se reposer.

L’absence de Phénix, qui prive de perspective et d’inspiration :
se manifeste lorsque notre vue est « bouchée », par exemple avec :
- un bureau qui fait face à un mur.
 

Les autres positions « inconfortables » qui peuvent se rencontrer :
- siège ou lit sous une fenêtre,
- dos ou face à une porte,
- et généralement, dans le flux énergétique d’une fenêtre ou d’une porte,
- sous un tableau ou un objet décoratif imposant et/ou lourd,
- sous des poutres (voir un article précédent),
- un champ électro-magnétique important, invisible mais nocif,...

Dans le jardin :
Les mêmes repères sont à rechercher, dans la mesure du possible (superficie, relief, disposition par rapport à la maison) : un horizon dégagé, les arbres et arbustes de grande taille à gauche, fleurs et massifs de faible hauteur à droite.
Attention à l’eau !
Fontaines, bassins, et plus encore piscine doivent être positionnés avec soin.
Les effets de l’eau sont puissants et imprévisibles, en positif comme en négatif…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire