mardi 11 mars 2014

Connaître son exposition aux ondes électromagnétiques

Depuis le 1er janvier 2014, un dispositif simplifié (et gratuit) permet d’obtenir un diagnostic de son niveau d’exposition aux ondes électromagnétiques. Chez soi, au bureau, pour son commerce,…

De nombreux appareils émettent de telles ondes, nous en sommes (plus ou moins) environnés, voire cernés, que ce soit à l’intérieur (radio, tv, téléphones, micro-ondes, ordinateurs, télécommandes,…) ou à l’extérieur (antennes relais notamment).

Leur impact sur notre environnement et notre santé ne peut être ignoré…

Modalités :
Pour bénéficier du dispositif, il faut remplir un formulaire (cerfa 15003*01) à télécharger sur le site vosdroits.service-public.fr, le faire signer par un organisme agréé (mairie, préfecture, association,…) puis l’envoyer à l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences Radio).
Celle-ci désignera un laboratoire, qui dépêchera un technicien à l’adresse indiquée.
Ensuite, vous recevrez un rapport technique complet et les résultats de ces relevés viendront également enrichir la base de données de l’ANFR, que chacun peut consulter.
La réalisation des mesures dure entre 1 à 3 heures, selon le lieu.

Les études sont gratuites pour le consommateur ; elles sont financées par un fonds public,  alimenté par une taxe versée par les opérateurs de téléphonie mobile. Ce fonds est géré de manière indépendante par l’ANFR, qui rémunère les laboratoires accrédités.

D’autres études sont possibles – payantes cette fois – par des organismes indépendants : CRIIREM, Robin des Toits, notamment.

D’ores et déjà, pour savoir si vous vous situez à proximité de stations radioélectriques, et  si des mesures ont été prises près de chez vous, vous pouvez consulter la carte de l’ANFR : cartoradio.

Et après ?
Une fois que vous aurez localisé, le cas échéant, les lieux et/ou appareils qui émettent le plus, vous pourrez prendre des précautions ou des mesures pour en diminuer l’action : remplacer le wifi par un câble ou un kit CPL, choisir un téléphone moins émissif,… réduire les sources d'exposition au nécessaire et supprimer le superflu.


Liens utiles :
L’Association « Les Robins des Toits » qui met à disposition sur son site un état des lieux sanitaire et juridique sur les technologies sans fil.
 
Documents utiles :
Brochure du Ministère du Développement Durable : Surveiller-et-mesurer-les-ondes
Liste des associations agréées : sante.gouv.fr
Biocontact de mars 2014, dossier du mois consacré à la pollution électromagnétique.


Michèle Chatillon - 11 mars 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire