lundi 3 mars 2014

2014 : Année du Cheval de Bois - Mars : mois du Chat de Feu.


 

LES ÉNERGIES EN PRÉSENCE :

On prend les mêmes et on continue !… Enfin, oui et non, car si les éléments en présence restent identiques, la polarité change. Le pilier de ce mois est yin, ce qui, d’un côté équilibre le yin et le yang, mais d’un autre côté est plus conflictuel.
Pour imager : au niveau des troncs, on pose des grosses bûches sur un petit foyer et quant aux branches, on tente d’entretenir un gros brasier avec des brindilles !

Ce qui reste identique, c’est le déséquilibre entre les éléments et les qualités qui font défaut : réflexion, rigueur, ténacité, concertation, communication,…


LES CONSÉQUENCES POSSIBLES :

Que peut nous apporter ce tableau ?
Pas vraiment d’accalmie sur le front des conflits, si ce n’est que tout ce qui était frontal et bien visible peut prendre une forme plus subtile, cachée, sournoise.
Certaines tractations resteront secrètes, certains coups seront « fourrés »...

On peut par contre espérer une baisse d’intensité du vent, pour ce qui concerne la météo, même si celui-ci reste présent toute l’année avec Jia, surtout le premier semestre.

Il est possible de bien développer son intuition durant ce mois, de profiter d’une bonne « vision » au niveau personnel et d’être de bon conseil le cas échéant.


Les jours particuliers :

II y a un certain nombre de jours qui voient s’affronter des énergies incompatibles ; notons les principaux :
les 6, 10, 18 et 30.
Les branches Mao et Wu présentent un conflit dit de « destruction », donc le mois sera par essence conflictuel, la paix – intérieure et entre les peuples – délicate.


REVENONS SUR FÉVRIER :

Reprenons nos prévisions du mois qui vient de s’écouler ; globalement on peut dire que ça a bougé fort !
Tout d’abord, comme qualifié ci-dessus, au sens premier du terme, le mois peut être chaud. Cela prête à sourire sous nos latitudes encore soumises aux températures hivernales, mais nous ne sommes pas le centre du monde et ailleurs sur la planète, ce mois peut être dangereux : risques d’incendies violents et forts, amplifiés par du vent ; sécheresse.
Effectivement, sous nos latitudes, l’hiver a été qualifié de très doux ; le vent, les tempêtes ont été omniprésents durant tout le mois et ont causé beaucoup de dégâts.
Dans d’autres parties du globe, c’est canicule, incendies et explosions dévastateurs (Australie, Indonésie,…).

Sans considération de lieu : risques d’incendies liés à des accidents, explosions,…
Les incendies ont effectivement été nombreux durant ce mois, en France et dans le monde ; de là à confirmer qu’ils ont été plus nombreux qu’habituellement ?… il conviendrait de faire une étude poussée.

Sur le plan politique, tous les conflits (en cours ou en devenir) entrent dans une zone dangereuse, car l’agressivité n’est pas suffisamment contrôlée.
Cela peut concerner aussi tous les rassemblements, manifestations, etc.
Attention aux mouvements de foule qui peuvent passer « hors contrôle », dégénérer, exploser.
À surveiller : l’Afrique du Nord (notamment l’Égypte, la Tunisie), le Moyen-Orient (la Syrie), l’Asie du Sud-Est, le conflit larvé entre la Chine et le Japon (îles Senkaku).
Sur ce plan, on ne sait plus où donner de la tête, tant la prévision rejoint la réalité…
L’Ukraine, le Venezuela, le Nigeria, la Chine ont été le théâtre d’affrontements violents et meurtriers. Certains conflits qui couvaient depuis un certain temps ont réellement explosés en février.
Beaucoup de mouvements pour certains gouvernements : Italie, Liban, Libye, Egypte).
Même la Suisse a fait parler d’elle ! Et le Maroc et la France sont en froid…

Restons zen et centrés…

Bon mois du Chat de Feu !
Rendez-vous dans un mois pour confronter les évènements passés à cette étude et envisager celles à venir pour avril.


© Michèle Chatillon – 3 mars 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire